Candidatures des anciennes éditions

Nous croyons que cet un honneur d'être candidat pour recevoir le prix commémoratif Bruce MacKinnon. Ainsi, c'est un plaisir de présenter les candidats des années antérieurs qui n'ont pas reçu le prix. Voyez les lauréats ici.

 

Les candidats en 2013 étaient :

Dr. W. John Richardson, LGL Limited

John est un spécialiste de la migration des oiseaux et du péril aviaire. Sa formation académique a porté sur le comportement animal. La plupart des recherches du Dr. Richardson, depuis le milieu des années '60, ont porté sur le péril aviaire et sur les mouvements des oiseaux dans plusieurs régions du Canada, des É.-U. et de Porto Rico. Il est reconnu internationalement pour son travail sur les effets de la météo sur la synchronisation et les caractéristiques des mouvements d'oiseaux qui a impliqué notamment l'utilisation de radar. Ses travaux récents ont porté sur des études d'enfouissement et sur l'analyse des circonstances d'impacts fauniques d'envergure dont ceux impliquant des aéronefs militaires. Il a contribué à de nombreux articles de conférences sur les impacts au Canada, en Amérique du Nord et à l'international. Il est actuellement membre de l'ACPA.

Dr. Vic Solman, Service Canadien de la faune, retraité, décédé

Vic Solman a joué un rôle important en promouvant les recherches sur le péril aviaire et contribuant à leur mitigation tant au Canada qu'a l'international. Vic a oeuvré auprès de l'Association sur le péril aviaire du Conseil national de recherches du Canada de 1964 à 1976 et en a été le président de 1973 à 1976. Il a continué de rester impliqué dans la problématique des impacts fauniques de nombreuses années son retrait de l'Association. Il s'est investi dans la sensibilisation de la problématique des impacts fauniques et à aider ses pairs dans la recherche et les initiatives sur ce sujet. Il a été parmi les premiers instigateurs de la formation de l'Association européenne sur le péril aviaire. Cette association a évolué en Comité international sur les impacts fauniques et puis Association internationale de prévention du péril aviaire. Plusieurs publications du Dr. Solman, principalement sur le péril aviaire,  sont une contribution notable à ce domaine. Vic est décédé à Ottawa le 2 janvier 2013 à l'âge de 96 ans.

 

Les candidats de 2011 étaient :

Dr. John E. Black, Université de Brock

En collaboration avec son collègue Kayo J. Roy, John a récemment publié un livre formidable intitulé Niagara Birds. Il s'agit d'un ouvrage de 700 pages qui détaille les oiseaux de la région de Niagara. Cette biographie apparaît sur la couverture arrière du livre. 

John est ornithologue amateur passionné qui est arrivé dans la région de Niagara en 1966 pour enseigner la physique à l'Université de Brock. En 1993, il a débuté ses recherches sur la migration des oiseaux et les radars météorologiques et des cris nocturnes d'oiseaux migrateurs. Les résultats de ses recherches ont été publiés dans des revues telles que Birders Journal et The Auk. L'une des ses ambitions demeure de voir toutes les familles d'oiseaux dans le monde. Il a oeuvré comme conseillé et webmestre de l'Association des ornithologues, comme coordinateur régional de Niagara pour le second atlas des oiseaux nicheurs de l'Ontario. Il est aussi membre du conseil des Naturalistes de la péninsule et est actuellement président des Club de ornithologues de l'Ontario.

Dr. W. John Richardson, LGL Limited

Depuis sa graduation scolaire, John est demeuré actif dans le domaine du péril aviaire. Il est un pionner dans l'utilisation de radar pour suivre les mouvements d'oiseaux et a prouvé son utilité dans le suivi des mouvements d'Oies des neiges au Manitoba. Ses travaux ont jeté les bases pour l'utilisation des radars que l'on connait de nos jours. Il est un participant de longue date des associations et des conférences sur le péril aviaire tant en Amérique du Nord qu'à l'international. En collaboration avec son collègue Tim West, il a étudié les impacts fauniques avec les aéronefs militaires pendant plusieurs années et a présenté le résultat de ses recherches plusieurs fois aux associations. En tant que bibliophile, John est l'un des grands connaisseurs des recherches et des développements qui sont survenus dans le domaine du péril aviaire depuis les années '60.