Identification des oiseaux

Pourquoi les aéroports doivent identifier les restes d'impacts fauniques?

Les impacts fauniques ne sont pas tous équivalents. Par exemple, il y a plus les impacts fauniques durant les mois d'été dans tous les aéroports au Canada. Toutefois, le niveau de risque n'est pas nécessairement corrélé avec le nombre d'animaux frappés parce que le risque est lié à la taille et si ces animaux présentent un comportement de rassemblement. Par conséquent, un simple dénombrement des impacts ne serait pas une indication juste du risque.

Les aéroports doivent s'affranchir du besoin de simplement compter le nombre d'impacts parce que ces nombres sont peu significatifs. Est-ce qu'un impact de 20 hirondelles est comparable à celui de 20 canards? Sûrement pas! Une trainée de sang sur un aéronef ou des restes d'oiseaux récupérés après un impact n'est pas seulement « un autre impact ». Les aéroports se doivent de savoir quelles sont les espèces qui sont impliquées dans les impacts de façon à adapter les mesures de contrôle de la faune afin de faire face au danger. Il faut mesurer le taux d'impact pour chaque espèces à risque et non pas seulement un dénombrement des impacts. Un impact dont l'espèce n'est pas identifiée comporte peu d'information, particulièrement si peu ou aucune espèce n'a jamais été identifiée dans un aéroport donné. L'identification de l'espèce impliquée dans un impact faunique ne quantifie pas seulement le péril faunique, la compilation des impacts par espèces permet aux aéroports de déterminer précisément les risques d'impacts et de développer des programmes pour réduire ces risques.

L'ACPA offre un service unique d'identification d'oiseaux pour les membres corporatifs. Ce service d'identification d'oiseaux se divise en trois groupes : 

Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3
Photos : Identification de base d'un oiseau (lorsque vous disposez d'un animal intact (ou presqu'intact)). Ce service est gratuit.

Échantillon de plumes (lorsque ce dont vous disposez est seulement des plumes et pas d'animal intact) : le laboratoire Cowan de morphologie légale du Musée Beaty de la biodiversité de l'Université de la Colombie-Britannique fait des comparaisons de plumes et l'observation microscopique de duvet pour identifier les espèces dont proviennent les plumes. Les membres corporatifs l'ACPA profitent d'un taux préférentiel de 200 $ par échantillon.

Échantillon d'ADN (lorsque ce dont vous disposez est seulement une trainée de sang ou des tissus d'animaux) : le Centre canadien de décodage de l'ADN de l'Université de Guelph fera les analyses génétiques de l'échantillon transmis afin d'identifier à quelles espèces il appartient. Les membres corporatifs l'ACPA profiten d'un taux préférentiel de 200 $ par échantillon.

Groupe 1 - Photos : Identification de base d'un oiseau (lorsque vous disposez d'un animal intact (ou presqu'intact))

L'ACPA fera appel aux compétences des membres du comité de direction pour identifier ou confirmer l'identification d'un impact qui serait survenir dans un aéroport canadien. Ce service est gratuit. Les laboratoires d'identification des oiseaux en sont venus à la conclusion qu'une proportion importante des idendifications d'impacts fauniques sont erronées. Il suffit d'envoyer quelques photos à l'ACPA de chacun de impacts et une confirmation de l'identification établie pourra être faite. Cela contribuera à améliorer le contenu de vos données d'impacts fauniques. De plus, l'ACPA consignera les photos envoyées de façon à ce qu'elle fasse partie de la base de données des impacts fauniques. Un protocole pour prendre les photos d'impacts fauniques les plus utiles sera bientôt en place et sera publié en ligne. D'ici là, lorsque possible, envoyez des photos qui respectents les critères suivants : 

  1. Un aperçu général du spéciment dans son ensemble;
  2. Des photos du haut et du bas du spécimen;
  3. Des photos de la tête du spéciment incluant le bec, les ailes et des photos des pattes

Des informations de bases sur l'aéroport (ou l'endroit) où est survenu l'impact sont aussi requises: la date, l'heure, l'aéronef, la compagnie aérienne, le numéro de vol et toutes informations pertinentes concernant l'impact. N'oubliez pas d'inclure votre nom et votre adresse courriel.

Veuillez SVP envoyer photos à photo@canadianbirdstrike.ca.

Groupw 2 - Échantillon de plumes (lorsque ce dont vous disposez est seulement des plumes et pas d'animal intact)

Le laboratoire Cowan de morphologie légale du Musée Beaty de la biodiversité de l'Université de la Colombie-Britannique offre des services d'identification de plumes. Les frais normaux pour un tel service s'élève à 300 $. Les membres l'ACPA profitent d'un taux préférentiel de 200 $ par échantillon.

Avant d'envoyer des échantillons, veuillez SVP écrire un courriel spécifiant le nombre et le type d'échantillons à analyser (ex. : plumes entières, plumes partielles) à Ildiko Szabo, un médecin légiste certifié de la Société des sciences judiciaires. Tous les échantillons doivent être avoir une étiquette qui comprend : date, endroit où ont été trouvé les plumes, les informations du vol si disponibles et un numéro de cas (comme par exemple : code de l'aéroport - date (JJMMAA) - code de la compagnie aérienne - numéro de vol - heure en format 24h).

Envoyer votre courriel (en anglais) à : ildiko@zoology.ubc.ca

Expédier les échantillons à :

Ildiko Szabo

SWFS Certified Forensic Scientist

Assistant Curator

Cowan Tetrapod Collection UBC Beaty Biodiversity Museum

2212 Main Mall Vancouver, BC  Canada V6T 1Z4

ildiko@zoology.ubc.ca

office: 604-822-4665

 

Groupe 3 - Échantillon d'ADN (lorsque ce dont vous disposez est seulement une trainée de sang ou des tissus d'animaux) 

Le Centre canadien de décodage de l'ADN (CCDA) de l'Université de Guelph fera les analyses génétiques de l'échantillon transmis afin d'identifier à quelles espèces il appartient. Les membres corporatifs l'ACPA profitent d'un taux préférentiel de 200 $ par échantillon.

Le Centre canadien de décodage de l'ADN souhaite donner son appui à l'amélioration de la sécurité aérienne en utilisant des technologies pour décoder l'ADN à la fine pointe de la technologie pour permettre d'identifier les espèces impliquées dans les impacts qui surviennent dans les aéroports civils et militaires. Pour ce faire, les gestionnaires d'aéroports désireux de faire analyser un échantillon doivent remplir le formulaire du CCDA et suivres les étapes d'échantillonnage et d'emballage des échantillons situées à la fin du formulaire.

Assurez-vous de lire les instructions figurant au bas du formulaire et de remplir celui-ci : formulaire CCDA.

Pour plus d'information veuillez communiquer avec M. Evgeny Zakharov, Directeur du laboratoire d'opération par courriel à l'adresse suivante : info@ccdb.ca. Il faut aussi mettre zakharov@uoguelph.ca en copie conforme (cc).