Les candidatures

Le prix commémoratif Bruce MacKinnon est remis tous les deux durant la Conférence nord-américaine sur le péril aviaire tenu conjointement par l'ACPA et le Comité sur le péril aviaire américain. Tous les membres de l'Association canadienne sur le péril aviaire sont éligibles et sont encouragés à voter pour le candidat de leur choix.

Pour l'année 2015, les candidats sont : 

Mike Kuhring, fondateur de la toute première Associsation sur le péril aviaire

À la demande du Conseil national de recherches du Canada en 1962, Mike a formé l'Association sur le péril aviaire et a agi à titre de président jusqu'en 1973. Durant sa présidence, il a instauré la publication de « notes de terrain » afin d'assurer les échanges rapides d'informations, du moins pour les années '60, pour trouver des solutions à la problématique des impacts fauniques. Soixante-et-une notes de terrain ont été produites sous sa présidence. De plus, en 1969, le Canada a accueilli la toute première « Conférence internationale sur le péril aviaire » à Kingston, Ontario, avec ses 140 délégués de 21 pays. Avec le Dr. Vic Solman, il a été parmi les premiers instigateurs de la formation de l'Association européenne sur le péril aviaire en 1966. L'Association internationale de prévention du péril aviaire décerne le prestigieux prix Mike Kuhring pour des réalisations d'importance visant l'amélioration de la sécurité de l'aviation civile relativement aux impacts fauniques.

Red Mason

En 1975, Red Mason avait été chargé par Transports Canada de réviser le contrat de la gestion de la faune pour l'Aéroport International Pearson de Toronto. Red était un aviateur et travailleur en tant que gestionnaire pour Esso/La Pétrolière Impériale. Il était aussi un ornithologue amateur membre de la Société ornithologique de Toronto. Ses compétences en tant qu'ornithologue amateur et sa compréhension du comportement des oiseaux ont fait de lui un expert de la gestion de la faune auprès de Transports Canada. Red a recruté Martin Wernaart, un spécialiste de la faune et un bagueur d'oiseaux à organiser une campagne de capture non-létale à l'Aéroport Pearson afin de contrôler la population de Plectrophanes des neiges ce qui a, par le fait même, entraîné la capture d'oiseaux de proie. Cette campagne de capture fût à l'origine des programmes de capture qui ont cours dans les aérodromes de nos jours. Red Mason est décédé il y a quelques années.

Dr. Vic Solman

Vic Solman est devenu l'une des sommités dans le domaine de la prévention des impacts fauniques, mais ce biologiste étant avant tout intéressé par les poissons. Au début des années '50, alors qu'il travaillait pour le Service canadien de la faune, les intérêts du Dr. Solman se sont davantage dirigés vers les oiseaux pour finalement se porter les dangers que présentent les oiseaux en termes de péril aviaire. Vic a oeuvré auprès de l'Association sur le péril aviaire du Conseil national de recherches du Canada de 1964 à 1976 et en a été le président de 1973 à 1976. L'un de ses premiers accomplissements aura été de contribuer à la rédaction du Manuel de réduction du péril faunique publié par Organisation de l'aviation civile internationale. Avec Mike Kuhring, il a été parmi les premiers instigateurs de la formation de l'Association européenne sur le péril aviaire dont la première conférence a été tenu en Allemagne en 1966. Cette association a mené à la formation du Comité international sur les impacts fauniques (1996) et l'Association internationale de prévention du péril aviaire (2012). En utilisant la technologie du radar, Vic et ses collègues ont développé une méthodologie canadienne de prévision de péril faunique. Vic est décédé à Ottawa le 2 janvier 2013 à l'âge de 96 ans.

Martin Wernaart

Martin Wernaart a immigré des Pays-Bas alors qu'il était dans la mi-vingtaine. Il était alors déjà un passionné de faune et de capture d'oiseaux. Il a été à l'emploi de l'Organisation de conservation de la région de Halton au Centre faunique de Mountsberg à Cambellville, Ontario et est rapidement devenu le directeur du parc. Il était aussi alors à la tête de l'une des plus grosses stations de baguage de l'Ontario et d'un centre de réhabilitation d'oiseaux de proie. Au milieu des années '70, ses compétences en identification, en piégeage, en baguage et compréhension du comportement des oiseaux l'ont mené à collaborer avec Red Mason dans la gestion de la faune de l'Aéroport International Pearson de Toronto. À la fin des années '80, le programme ne se limitait pas à l'Aéroport Pearson, mais aussi au besoin nouveau de former du personnel sur les techniques de gestion et d'identification de la faune. L'implication de Martin dans le programme de formation incluait la préparation des artéfacts pour les formations, la tenue de formations au Centre faunique de Mountsberg et à la mise sur pied de formations dans d'autres régions. Martin s'est depuis retiré de l'Organisation de conservation et demeure à Port Rowan. Il est toujours impliqué dans le baguage d'oiseaux et travaille à sa compagnie de consultation en gestion de la faune.